Réunion du Conseil de perfectionnement de la MIAGE

  • Formation
  • Valorisation - Entreprise
Publié le 3 juin 2022 Mis à jour le 3 juin 2022
Date(s)

le 30 mai 2022

Lieu(x)

Campus SophiaTech

Conseil de perfectionnement MIAGE Freepik

Le Conseil de perfectionnement de la MIAGE s’est réuni le 30 mai 2022

L’implication des entreprises dans la MIAGE se traduit au quotidien par de nombreux intervenants du privé dans les enseignements, un nombre d’alternants croissant et des événements mobilisateurs. Avec son Conseil de perfectionnement, la MIAGE va plus loin encore en associant les entreprises à ses programmes pédagogiques, au bénéfice de l’employabilité des diplômés.

Constitué de représentants de la formation (enseignants, personnels administratifs et étudiants) et de représentants d’entreprises (dont Air France, Amadeus, Atos, CGI, Sopra Steria et un consultant spécialisé en recrutement informatique), le Conseil de perfectionnement consultatif de la MIAGE s’est réuni le 30 mai. Riches et animés, les échanges ont permis de renforcer la compréhension mutuelle des deux mondes, académique et industriel, qui visent ensemble une meilleure adéquation des formations vis-à-vis des attentes du monde du travail.

Plusieurs représentants d’entreprises présents ce lundi étaient d’ailleurs d’anciens étudiants de la MIAGE, présentant ainsi l’avantage de connaître les deux côtés d’une équation parfois difficile à résoudre : dans le domaine de l’informatique, qui évolue à un rythme croissant, les entreprises sont en recherche constante de compétences nouvelles. De son côté, la MIAGE doit faire des choix, en fonction de ses moyens et de la grande hétérogénéité des étudiants, pour leur assurer une formation académique de haut niveau et à l‘état de l’art, sans négliger les fondamentaux.

En ce sens, une des qualités reconnues des Miagistes est leur très grande adaptabilité et leur capacité à appréhender efficacement de nouvelles technologies ou méthodes de travail. « Avec la diversité des domaines abordés dans les cours et dans les mineures, nous leur apprenons à apprendre » a souligné Michel Buffa, directeur de la MIAGE_Nice.

Néanmoins, plusieurs besoins spécifiques émergent du côté des recruteurs qui préconisent d’injecter davantage de cloud et de cybersécurité dans les enseignements. Ces thématiques étaient déjà saillantes lors du Conseil de perfectionnement 2021 et ont été renforcées dans les emplois du temps des étudiants, dès la Licence 3. La gestion de projet agile et le green computing représentent d’autres tendances fortes à prendre en compte. En phase avec les orientations stratégiques d’Université Côte d’Azur, ce dernier sujet devrait prochainement faire l’objet de financements de cours et de projets.

Enfin, l’alternance constitue un point de vigilance dans les petites entreprises : avec moins d’heures de cours en classe, une grande partie de la formation doit être assurée par la structure d’accueil. Il est donc crucial que l’alternant puisse compter sur l’encadrement d’un mentor investi et qu’il ne soit pas livré à lui-même.

Clos autour d’un buffet convivial en fin de journée, le Conseil de perfectionnement se révèle être un précieux outil d’aide au pilotage pour la formation. Il est l’un des éléments de la démarche qualité dans laquelle est engagée la MIAGE et qui la conduira à solliciter une certification ISO 9001 en 2023.

MIAGE et entreprises : des liens toujours plus forts

  • Intervenants industriels : 10 % en Licence, 30 % en M1 et 50 % en M2
  • Alternants : déjà plus de 50 % des 200 étudiants chaque année
  • Evénements mobilisateurs : Forum de l’alternance, conférences, concours de programmation, etc.


Pierre-Edouard Duval (Air France)
: « Vu les enjeux essentiels et transversaux qu’elle recouvre, la cybersécurité pourrait être intégrée dès le tronc commun de M1 ».


Max Chazarra (Atos)
: « Nos clients sont pleinement engagés sur leur Responsabilité Sociale et Environnementale (RSE) et nous observons une forte croissance des demandes liées à la cybersécurité et à la réduction de l'empreinte carbone du numérique, notamment dans le Cloud."